Projection

Stéphane Batut – Un touriste au pays des apparences

Appartient au cycle : Ciné-conférences (automne 2021)

Image d'illustration
Droits réservés

Le 27/10/2021
à 14h00

Cinéma 1

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

Voir sur une carte

Billets en vente en ligne ou sur place

Contacts

Contactez les organisateurs

Contactez l'attaché de presse

Stéphane Batut travaille d’abord comme directeur de casting pour de nombreux cinéastes mais c’est sa collaboration avec certains d’entre eux plus proches du documentaire tels que Claire Simon ou Nicolas Klotz qui l’engage à s’essayer à la réalisation, d’abord avec Le Chœur en 2007 puis Le Rappel des oiseaux en 2014 et enfin sa première fiction : Vif-argent en 2018. Pour Stéphane Batut, "Boatman" éclaire comme peu de films le lieu où se joue la rencontre entre le regard étranger, superficiel, du touriste et le monde qu’il aborde et qui ne lui apparaît que sous le masque rassurant d’une représentation, d’une apparence. Pourtant soudain le réel vient déchirer l’écran, comme un coup d’aiguille dans l’œil, la violence d’une image que l’on ne sait comment voire. Gianfranco Rosi s’en fait ici le passeur.

Boatman

de Gianfranco Rosi
États-Unis, 00h54min, 1993

Vision impressionniste de Bénarès, la ville sainte du Gange, construite autour de la relation du filmeur avec un batelier. Au cours d’une journée possible se produisent de brèves rencontres et de petits événements. Il y a le fleuve, qu’animent les principes ancestraux, et, à l’arrière-plan, la ville où les gens vivent, prient, se marient et meurent. Le lm prend la forme d’un voyage sans destination, ce qui, depuis l’intérieur de la barque, crée l’illusion d’un monde qui défile.

Publié le 03/09/2021 - CC BY-SA 4.0