Rencontre

Quelle place pour la folie dans la civilisation ?

Appartient au cycle : Psychiatrie, psychanalyse et malaise social

L’Excision de la Pierre de folie, copie d’après Pieter Bruegel l’ancien
L’Excision de la Pierre de folie, copie d’après Pieter Bruegel l’Ancien Photo © Musées de Saint-Omer, Ph. Beurtheret
Infos

Le 08/10/2018
à 19h00

Petite Salle

Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou
75004 Paris

Voir sur une carte

Accès libre sous réserve des places disponible

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Retrouvez cet événement sur

La folie inquiète et angoisse. Elle provoque le rejet ou la fascination. Dans son “Histoire de la folie à l’âge classique”, Michel Foucault s’est intéressé aux modalités d’exclusion de la folie. L’avènement de la raison s’accompagne d’un rejet de ce qui n’est pas elle.
Mais avec Freud et la découverte de l’inconscient, surgit un nouveau rapport à la folie. Elle devient expérience humaine. Lacan parlera de causalité psychique pour montrer qu’être fou, c’est souffrir d’une maladie de la parole. Ecouter le fou, c’est alors s’intéresser à ce qu’il nous apprend sur notre rapport à la parole et à l’Autre.
 

Programme

Rencontre organisée dans le cadre du cycle “Psychiatrie, psychanalyse et malaise social.” 

Avec

Frédéric Gros, philosophe, professeur d'humanités politiques à Sciences Po Paris et chercheur au CEVIPOF
Clotilde Leguil, philosophe, psychanalyste, membre de l'École de la Cause freudienne, professeur au Département de psychanalyse à l'université Paris 8

Animé par

Philippe Petit, écrivain et journaliste

Publié le 10/08/2018 - CC BY-SA 4.0