Rencontre

Jeudi de la BD : François Boucq

Appartient au cycle : BD 2020

Portrait de François Boucq et couverture de New York Cannibals
© Fred Kihn - François Boucq Le Lombard
Infos

Le 19/11/2020
à 19h00

Événement en ligne
Entrée libre

Rencontre en ligne, diffusée sur notre page Facebook

Public visé :

Tout public

Contacts

Contactez nous

À l’occasion de la sortie de New York Cannibals (Le Lombard, septembre 2020), la Bibliothèque publique d’information reçoit, dans le cadre des Jeudis de la BD, François Boucq. 

Si François Boucq a commencé dans l’illustration de presse avec des caricatures pour des magazines comme Le Point, L’Expansion ou Privé, c’est dans la bande dessinée qu’il explose véritablement. De son expérience passée, il retire un goût prononcé pour les visages expressifs et le dessin fouillé, magnifié par un sens peu commun du cadrage et de la mise en scène. Il se fait connaître pour ses récits humoristiques, où l’absurde le dispute souvent à la parodie, avec notamment le personnage de Jérôme Moucherot, un agent d’assurances pas tout à fait comme les autres, parcourant la jungle de l’existence en costume léopard. François Boucq délaisse volontiers l’humour pour se consacrer à des récits plus réalistes : il adapte ainsi le romancier américain Charyn (La femme du magicien, Bouche du diable), explore le western avec Jodorowsky dans les pages de Bouncer ou encore les services secrets du Vatican avec Sente dans Le Janitor

New York Cannibals, sorti en septembre 2020 aux éditions Le Lombard, est la nouvelle collaboration entre ses deux géants que sont Jerome Charyn et François Boucq. Dans le New York des années 1990, vingt après la conclusion sanglante de Little Tulip, nous retrouvons Pavel, qui tient toujours son salon de tatouage, et Azami, devenue policière. Lors d’une intervention, cette dernière découvre un bébé abandonné dans une poubelle. Incapable d’enfanter à cause des traitements qu’elle a infligés à son corps, elle décide d’adopter l’enfant. Pour le protéger, elle va remonter la piste d’un trafic de bébés, et découvrir qu’il semble lié à un mystérieux gang de femmes qui dévorent leurs ennemis. Étrangement, les fantômes du goulag dans lequel Pavel a grandi semblent être à l’origine de ces atrocités. Comme si l’univers, les codes et la violence du goulag avaient pris pour nouveau territoire les rues de New York

Avec

François Boucq, auteur de bande dessinée

Animé par

Sonia Déchamps, journaliste, co-directrice du festival international de la BD d'Angoulême

Publié le 05/10/2020 - CC BY-SA 4.0