Cycle

Cinéma documentaire

Appartient au cycle : La cinémathèque du documentaire à la Bpi

Voir grand : cinéma, télévision et vice-versa

© Sharon McCutcheon / Unsplash
Infos

du 08/09/2021
au 19/12/2021

En marge du travail continu des rédactions et de leurs téléécritures du réel, la télévision en France a toujours suscité ou accompagné des démarches d’auteur pour développer des films exigeants.

Ainsi le service de la recherche de la Radiodiffusion-télévision française, fondé par Pierre Schaeffer, est à l’initiative depuis les années soixante d’une série d’expériences qui vont, avec la caméra légère, durablement influencer des cinéastes comme Jean Rouch ou Chris Marker.

La refonte du paysage télévisuel dans les années quatre-vingt provoque l’émergence progressive d’un nouveau projet. Thierry Garrel livre son grand dessein : “Une télévision publique s’adresse au citoyen. Elle doit lui permettre de faire l’expérience la plus large possible de sa liberté, de sa singularité, de sa souveraineté, de sa participation au monde”.

Cette ambition, nous avons envie cette saison de la reprendre pour défendre non pas un, mais des cinémas d’auteur. Avec comme simple boussole, un abécédaire résolument subjectif et fragmentaire, comme autant d’entrées pour faire découvrir trois initiatives singulières ou pionnières, sinon exploratoires.

À la naissance de la troisième chaîne de télévision française en 1974, La Vie filmée, une série documentaire unique en son genre, raconte l’histoire de France à travers cinquante ans d’images amateur. Les bobines collectées aux quatre coins du pays sont confiées à une fine équipe de réalisateurs et de romanciers. Ensemble, ils aiguisent rétrospectivement notre regard sur la mémoire des images, et les images de notre mémoire.

En 1997, le même Thierry Garrel fonde pour La Sept-ARTE son laboratoire du cinéma de création. En presque 25 ans de diffusion, La Lucarne a révélé aux Français certains des plus grands auteurs du cinéma documentaire mondial. Surtout, La Lucarne continue obstinément de produire et de diffuser des œuvres à la fois uniques et audacieuses, qui témoignent d’un formidable esprit de curiosité.

Vingt ans après, Catherine Alvaresse à France Télévisions inaugure avec 25 nuances de doc, une nouvelle case de la grille de France 2. Dédiée à toutes les nouvelles formes d’écritures documentaires, 25 nuances de doc promeut des œuvres “singulières et fortes, pour nous donner à voir un monde tout en nuances”.

Ces trois entreprises inédites ambitionnent de bousculer inlassablement nos certitudes. Les films programmés inventent des dispositifs et des formes qui sont les leurs. Ils viennent nous rappeler le fameux regard des auteurs, hier considéré comme constitutif du cinéma documentaire dit de création. Parfois passées inaperçues, souvent inédites en salles, chacune de ces œuvres mérite, décidément, une plus grande surface photosensible.

Voir grand pour rencontrer une œuvre en compagnie des cinéastes.
Voir grand pour raviver ensemble la tension de notre regard.

Voir grand en partenariat avec ARTE, France Télévisions et l’INA.

Julien Farenc, programmateur du cycle

Publié le 03/09/2021

Toutes les dates
© Sharon McCutcheon / Unsplash

08/09/2021 - 05/11/2021

Cinéma documentaire

La Lucarne cherche le renouvellement et l’excentricité au sens propre du terme : l’ex-centricité, le fait d’être en dehors du...
© Sharon McCutcheon / Unsplash

05/11/2021 - 19/11/2021

Cinéma documentaire

Il y a en chacun de nous un Proust qui sommeille. Et la recherche du temps perdu, qu’elle s’écrive en...
© Sharon McCutcheon / Unsplash

19/11/2021 - 19/12/2021

Cinéma documentaire

C’est un lieu d’écriture où le récit doit rester toujours accessible. Ce n’est pas un lieu expérimental, mais les films...